Enjeux

Les polluants contaminent les sols, les sédiments urbains et les écosystèmes, par rejets atmosphériques, phénomènes de ruissellement sur les surfaces imperméabilisés ou sur les sols agricoles, ou encore par des rejets de stations d'épuration des eaux usées et des réseaux d'assainissement. Les fonctionnalités premières de ces sols et sédiments peuvent en être altérées. Se pose alors la question du transfert d'usage des sols, c'est-à-dire du changement dans l'utilisation qui en est faite (par ex, transformer des terres agricoles en zones résidentielles).

L'axe « Transfert » de POLLUSOLS s'attache à étudier les mécanismes de transferts régissant la dispersion des polluants, ainsi que les transferts d'usages des territoires.

Exemple

Le doublement de la teneur en cuivre des moules de l'estuaire de la Loire est due à l'utilisation de cuivre dans différents secteurs d'activités. Est-ce que, et aussi comment le cuivre utilisé comme fongicide en viticulture peut-il se retrouver dans les moules de l'estuaire ? Quels sont les mécanismes de transfert qui régissent cette migration ? Quelles précautions d'usage recommander pour la zone estuarienne?

Activités menées dans cet axe

  • Exploration de la chimie du Polonium par l'utilisation d'outils spectroscopiques ;
  • Caractérisation des phases solides du sol porteuses des éléments traces, par imagerie et microanalyses (MEB-EDX, micro fluorescence X...) ;
  • Développement de modèles permettant de décrire le comportement des éléments traces au sein des systèmes étudiés ;
  • Etude du rôle de la composante microbienne dans le transfert des métaux (en particulier rôle des complexants microbiens tels que les sidérophores) ;
  • Etude des problématiques de responsabilité et de qualification du risque environnemental dans une perspective de transfert d'usage.
Coordinateurs méthodologiques:
Béatrice Béchet (IFSTTAR)
Sophie Brétesché (LEMNA)
Version anglaise