• Le 10 décembre 2018

Un nouveau forage a été réalisé par une partie de l'équipe de sismologie de l'OSUNA la semaine du 12 au 16 Novembre dans la Manche.

La semaine du 12 au 16 Novembre, une partie de l'équipe de l'OSUNA composée de Damien FLIGIEL et Pierrick GERNIGON, accompagnée d'une équipe de forage du BRGM formée de Luigi ARDITO et Marco PARRELLA ont effectué un forage de 12 mètres sur la commune de Saint Romphaire dans la Manche.
Ce forage est destiné à acceuillir un futur capteur sismologique  pour densifier le réseau sismologique français dans la région.


Le tube en acie est placé au sein du tou de forage

Le travail de forage consiste tout d'abord en la foration d'un trou circulaire d'un diamètre de 311 mm sur une profondeur variable: l'idée étant d'atteindre la roche saine. Une fois le trou foré, on ajoute un tubage en acier fermé à la base afin d'éviter les infiltrations d'eau et ainsi assurer son étanchéité. Ce tube est ensuite scellé dans le forage par un coulis de ciment injecté sur toute la longueur du forage. Une fois le tube cimenté, il est finalement surplombé d'une buse en béton et fermé par un couvercle en acier.

Le tube est protégé par une buse en béton

En plus du tubage en acier, l'équipe a aussi coulé deux dalles en béton : une autour de la buse du tube et une seconde plus grande sur laquelle il y aura l'armoire de supervision contenant tous les éléments permettant le bon fonctionnement de la station sismologique ainsi que les panneaux solaires qui fourniront l'énergie nécessaire au fonctionnement des éléments de supervision.


Une fois l'installation des divers composants de la station terminée, la station est protégée par une barrière de fils barbelés pour empêcher sa détérioration par des animaux sauvages (chevreuils, sangliers...). 


La station est protégée par des fils barbelés

Ce chantier est le premier d'une campagne de forage qui se poursuivra jusqu'en Janvier avec encore 2 autres trous de prévus: l'un en Charente et l'autre dans les  Deux Sèvres.