• Le 05 juillet 2016

Membre du projet POLLUSOLS, Dorine Bouquet est doctorante au sein de l’UFR Sciences et techniques de l’Université de Nantes.

Dorine BouquetIngénieure agronome de formation, cette doctorante travaille au sein du Laboratoire de planétologie et géodynamique de l'Université de Nantes.







Interviewée par Culture sciences, elle explique l'objectif de sa thèse : "Je cherche à développer un système de culture qui dépolluerait les sols de jardins tout en maintenant une activité potagère. Je m'intéresse en particulier aux jardins familiaux, ces potagers urbains mis à disposition des habitants. En 2012, la ville de Nantes a fait analyser la qualité des sols de 24 jardins collectifs. Une pollution aux métaux lourds a été mise en évidence dans 8 d'entre eux. Pour les réhabiliter, la première solution choisie a été le mouvement de terre : enlever 30 à 50 centimètres de terre dans le cas d'une pollution d'origine humaine ou poser un grillage « avertisseur » sur le sol pollué puis le recouvrir de terre saine dans le cas d'une contamination naturelle. Cette méthode fonctionne mais elle est coûteuse et peu durable car consommatrice de terre végétale dont l'approvisionnement est de plus en plus compliqué. Plutôt que de remplacer la terre, ne pourrait-on pas pratiquer un jardinage sécurisé et dépolluant ? Voilà l'intérêt de mes recherches."

Le laboratoire de Planétologie et Géodynamique est une unité mixte de recherche qui dépend du CNRS et des universités de Nantes et Angers. Il travaille sur trois thématiques: intérieurs planétaires; Surfaces planétaires; Environnement, Paléao-environnement et Bio-indicateurs.