Dans le cadre du suivi environnemental de l'ancienne décharge de la Prairie de Mauves, de nombreuses interrogations se posent sur le transfert de contaminants vers la Loire. Ce projet a pour objectif d'enrichir la base de données de contaminations du site de la Prairie de Mauves en ciblant des substances mal quantifiées par les méthodes de prélèvement classiques.


Pour en savoir plus...

Le suivi environnemental de l'ancienne décharge de la Prairie de Mauves porte actuellement sur les polluants métalliques, et, de façon ponctuelle, sur quelques familles de polluants organiques présents dans les eaux souterraines. Ces mesures ponctuelles ne sont pas suffisantes pour caractériser la présence de polluants à de très faibles concentrations.

Cette étude vise à quantifier de façon plus approfondie la contamination de la nappe alluviale en utilisant notamment des échantillonneurs passifs qui permettent d'intégrer la contamination dans le temps. Ainsi, des contaminants en faibles concentrations, et donc inférieures aux limites de détection pourront potentiellement être mesurés.
 
Ce projet vise à enrichir la base de données environnementale du site en ciblant des composés organiques peu ou non quantifiées par les méthodes d'échantillonnage classiques. Il permettra de générer des données en termes de quantification de contaminants organiques dans les eaux souterraines et les lixiviats de l'ancienne décharge de la Prairie de Mauves d'une part et dans les sédiments de l'étier qui connecte directement l'ancienne décharge à l'estuaire de la Loire d'autre part.  Il contribuera ainsi à mieux caractériser les transferts de contaminants le long du continuum décharge - estuaire de la Loire.

Equipes en charge de ces recherches

Coordinateurs
Aurore Zalouk-Vergnoux (MMS)
Laurence Poirier (MMS)

Laboratoire MMS


Laboratoire Mer Molécules Santé (MMS)

BRGM





Bureau de Recherche Géologique Minière - Direction Régionale des Pays de la Loire

IFSTTAR


Laboratoire Eau et Environnement de l'IFSTTAR