L'Ouest de la France (Pays de la Loire et Bretagne) a été l'un des principaux contributeurs à la production nationale d'uranium. Arrêtée depuis plus de 20 ans, cette exploitation a laissé derrière elle différents matériaux présentant une radioactivité significative voir renforcée (stériles et résidus d'extraction de l'uranium du minerai).
Cette thèse porte sur le développement de méthodes de cartographie et de quantification de la contamination en uranium autour des anciennes mines d'uranium.



Objectifs et activités de recherche

Ces travaux de cartographie et de quantification se focaliseront sur le système ablation laser couplé à l'ICP-MS-HR.
Le premier objectif consistera à automatiser la technique ICP-MS-HR laser pour la cartographie multi-élémentaire en 2D sur échantillons solides naturels. Ce travail englobera la préparation des échantillons, l'acquisition de données ICP-MS-HR laser, le traitement des données et la visualisation des résultats.
Le développement analytique sera appliqué à différents échantillons d'intérêt. Le premier concerne la cartographie 2D de l'uranium à la surface de cernes d'arbre dans le but d'établir un enregistrement temporel de la teneur en uranium.

Cette thèse est en lien avec les axes « Transfert » et « Impacts & patrimoine », sur les sites miniers.
 

Equipes

Doctorant: Yahaya HASSAN-LONI - SUBATECH
SUBATECH



Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées
BRGM






Bureau de Recherches Géologiques et Minières