• Le 18 juin 2019

L'équipe de sismologie de l'OSUNA était en déplacement la semaine dernière pour installer une station sismologique définitive sur l'île de Belle île en mer.

L'équipe de sismologie composée de Pierrick GERNIGON, Éric BEUCLER, Damien FLIGIEL et Antoine MOCQUET est allée instrumenter une nouvelle station sismologique les 22 et 23 Mai derniers à Belle-Île-en-mer.

Cette instrumentation consistait à installer les armoires de supervision de la station sismologique, ainsi qu'à descendre le capteur sismologique au fond du trou de forage prévu à cet effet afin que cette station soit totalement opérationnelle.


 


Aperçu de la station BIMFCette station a la particularité d'être une des rares à la charge de l'OSUNA à fonctionner grâce à des panneaux solaires.
       
       Descence du capteur sismologique dans le trou de forage
Le capteur sismologique est descendu grâce à un treuil et orienté pendant sa descente grâce à un azimuteur lui même parfaitement orienté vers le Nord.

Matériel de supervision d'uns station sismologique






Les armoires de supervision contiennent tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement de la station sismologique. Elles servent d'intermédiaire entre le capteur enterré et les observatoires, grâce à un numériseur et un modem, permettant de décrypter le signal reçu par le capteur  puis d'envoyer les informations aux serveurs du réseau RESIF. Le numériseur permet aussi de connaître l'état de santé de l'appareil.


En plus de ces deux éléments, on retrouve les batteries, reliées aux panneaux solaires, permettant d'alimenter la station.



État de santé de la station

Les armoires de supervision nous permettent d'avoir de nombreuses informations sur la station, en temps réel. Ici, on peut voir:
- Le nombre de satellites auxquels la station peut avoir accès pour dater les signaux détectés par le capteur sismologique (Time).
- L'état de santé général de la station (System).
-La position du capteur (Sensor) permettant de s'assurer de sa verticalité.

-Des informations sur le flux de données envoyées (Media) ainsi que la capacité du volume de stockage du numériseur.