L'île d'Yeu fait face à des perturbations croissantes engendrées par le développement des activités humaines et le réchauffement climatique. Pour pallier le manque de données actuelles le projet de recherche, ODySéYeu a pour ambition de réaliser un bilan sédimentaire et mettre en place des outils participatifs pour pouvoir assurer la veille environnementale de demain.

Engagé dans la surveillance de l’érosion côtière au sein de l’OSUNA avec l'observatoire régional OR2C, le projet ODySéYeu est un programme collaboratif piloté par l’Université de Nantes (LETG) et hébergé par la Fondation de l’Université de Nantes.
 

Contexte du projet :

L’île d’Yeu est une île qui présente une dissymétrie frappante : sa façade littorale nord-est, face au continent, est relativement basse au-dessus du niveau de la mer, et composée d’une succession de plages séparées par des pointes rocheuses. Sa façade sud-ouest est en revanche composée de falaises de gneiss, avec quelques petites plages isolées. Or la majorité des habitations, ainsi que le port, sont situés sur la façade nord-est, la côte sud-ouest étant globalement protégée et interdite à la construction.

Avec le changement climatique et la remontée du niveau marin, les risques d’érosion et de submersion augmentent significativement. Il est donc urgent de mieux connaître les phénomènes responsables des mouvements du sable (dynamique sédimentaire) autour de l’île d’Yeu, pour mieux anticiper l’érosion côtière et les risques associés.

logo OdyseeYeu

Contacts

Objectifs du projet

A terre et en mer, le projet a donc pour objectif d’identifier les stocks de sable autour de l’île et de comprendre comment se réalisent les transferts de sable entre ces stocks. Pour ce faire, il est important d’étudier les environnements autour de l’île et de connaitre leur histoire – et donc celle de l’île-, en remontant dans le temps jusqu’à plus de 10 000 ans. Mais il faut aussi garder un œil sur le présent et le futur et permettre aux habitants de l’île d’être autonomes dans la surveillance de leur île, en construisant avec eux les outils de surveillance adaptés. In fine, le projet devrait aboutir à la mise en place d’un observatoire local, pilote pour les îles et porté par trois pôles fonctionnant en synergie permanente : un pôle recherche, un pôle conseil et un pôle valorisation.


Collaborations émanant  du projet

Dès 2020, ce projet a permis l'émergence de plusieurs nouvelles collaborations. Tout d'abord entre le LETG et GERS-LEE sur les transferts des plastiques, dont le co-encadrement d'une thèse, liée au projet "Plasti-nium : Déchets plastiques dans le continuum terre – mer" du GERS-LEE. Ensuite, en réponse à un appel d’offre interne de l’OSUNA, entre le LETG et le GERS-GEOEND avec le projet "FortiPhy : Relations fortifications militaires / Dunes / Socle (quand la géophysique éclaire simultanément le patrimoine, la géologie et les risques côtiers insulaires)". Enfin, une collaboration du LETG avec l’Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique GeM (UMR6183), financée dans le cadre de l’appel 2020 de la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires du CNRS : « APPI-SMILE APProche Intégrée Suivi/Modélisation de l’érosion des littoraux face aux changements climatiques : le cas de l’ILE d’Yeu. »


Méthodologie

Le projet est composé de trois types d’actions : la Formation de collégiens, de lycéens d’étudiants et d’adultes insulaires, l’Observation et la Recherche, ces deux dernières actions ayant chacune un volet scientifique et un volet collaboratif qui implique fortement les habitants de l’île.

OBSERVATION RECHERCHE FORMATION








      

 
  

Les partenaires :

logo LETG LOGO UGE LOGO MAIRIE YEU LOGO AEROCLUB LOGO ANGES LOGO YEU DEMAIN LOGO COLLEGE NOTRE DAME LOGO COLLEGE SICARDIERES LOGO MATAVAI LOGO CPPIY logo OR2C logo digiscan3D

 

 

 

ODySéYeu bénéficie du soutien financier de :

  logo PdL Feder LOGO FONDATION UN LOGO ADEME LOGO FONDATION DE FRANCE LOGO VENDEE LOGO MAIRIE YEU LOGO YEU DEMAIN