Axe 1 : Protection du littoral, des berges de Loire et de leurs ouvrages associés.

Marc Robin Pays de la Loire
Action 1.1 Cartographie par LIDAR
Marc Robin


<< RS2E
L'imagerie LiDAR, couplée à une imagerie optique (hyperspectrale par exemple), permet la mise à jour annuelle et post tempête des modèles numériques de topographie et d'élévation en zones sensibles (vasières / plages / cordons dunaires). Les dégâts engendrés par la tempête Xynthia avaient mis en lumière une double déficience au niveau du littoral régional 1) une déficience de certaines défenses côtières artificielles - mal adaptées et/ou fragilisés (digue) - et en certains endroits naturelles (cordon dunaire avec brèche correspondant à une disparition du service protection de ces édifices naturels) 2) une déficience en matière de connaissance fine de la topographie - risque potentiel ou réel de submersion - que le dispositif Litto3D a partiellement comblé. En zone littorale, Le LiDAR permet maintenant l'acquisition d'informations topographiques très fines sur diverses interfaces : en zone rétro-littorale et en ce qui concerne RS2E, en milieu dunaire, il permet d'obtenir (i) la topographie fine du sol (ii) la topographie du sursol et plus particulièrement de l'enveloppe végétale. On peut en tirer des informations sur l'état de stabilité du système dunaire. Au niveau du contact plage/dune, il permet de préciser des indicateurs de forme renseignant sur l'état de ce contact (en érosion, en accrétion). Au niveau des plages, il permet un suivi (érosion, engraissement) à condition d'effectuer des survols réguliers ou à l'issue d'évènements météo-marins morphogènes. Au niveau de l'avant plage et des petits fonds, à conditions de bénéficier d'un enregistrement, la topographie des petits fonds jusqu'à la profondeur quasiment de fermeture devient envisageable et permet de pallier l'absence de données ou de mettre à jour d'anciennes données sur les très petits fonds. Dans le cadre de RS2E, nous avons récupéré les données LiDAR de 2008 enregistrée dans le cadre du programme régional Gerrico, les données LiDAR litto3D enregistrée en 2010 et nous avons travaillé à partir de la campagne d'acquisition couplée LiDAR/Hyperspectrale de 2013 et de celle de 2015. Des résultats très significatifs ont été obtenus dans 4 registres méthodologiques : a) le développement de méthodes d'extraction de géoindicateurs de dynamique côtière : b) le développement d'un outil de géotraitement global ; c) le développement de méthodes en traitement du signal LiDAR avec la création d'une voxelisation pouvant être mise en relation avec les données hyperspectrales.

Le littoral dunaire est plus spécifiquement ciblé dans cette action et trois secteurs sont identifiés (environ 40 km de côte) :
  • le secteur La Faute sur Mer - L'aiguillon sur Mer ;
  • le secteur communauté de communes du Pays de Monts ;
  • le secteur Noirmoutier.
Les variables retenues extraites du LIDAR et proposées pour une mise à disposition sont les suivantes :
  1.  une ligne (hypsométrie) : le zéro topographique (zéro NGF) ;
  2. des profils régulièrement espacés sur l'ensemble du linéaire côtier ciblé (un/250m) 
  3. des objets morphologiques révélateurs des dynamiques dunaires ; des surfaces et des volumes (cubature).

A titre d'exemple :
La première figure (côte des Pays de Monts) compare l'élévation de litto3D (levé LIDAR enregistré en 2010) et d'un enregistrement LIDAR effectué sur programme RS2E en 2013. La comparaison volumétrique entre les deux permet de visualiser l'évolution du trait de côte, de la plage et de la dune bordière en 3 ans avec en rouge, les secteurs en érosion, en vert, les secteurs en accrétion et en jaune les secteurs stables.




La figure suivante (secteur de la Tresson, Noirmoutier, vue 3D) correspond à l'enregistrement LIDAR litto3D en 2010 avec le drapage d'une orthophotographie de 2010. Le zéro du nivellement général de la France est déduit d'un enregistrement LIDAR réalisé en 2008 et de celui de 2010. La comparaison entre les deux lignes montre une mobilité consécutive à l'évolution de la zone intertidale entre les deux dates. On a indiqué aussi en vert le trait de côte géomorphologique extrait du lidar 2010 correspondant au contact plage/dune.


2 sous-actions sont actuellement en cours de suivi :
  • Sous-action 1.1.1. : Noirmoutier
  • Sous-action 1.1.2. : Pays de Monts